Fairtrade révise les standards pour les organisations de petits producteurs

BlackBPOABWBanner_long.jpg

Fairtrade révise les standards pour les organisations de petits producteurs

par Fairtrade Lëtzebuerg

Bien que les petits producteurs jouent un rôle important dans la production de denrées alimentaires, ils sont souvent ceux qui profitent le moins du commerce international. Pour renforcer leur position, Fairtrade International a révisé le standard pour les organisations de petits producteurs.

Ce nouveau standard doit permettre à 1,5 million petits producteurs Fairtrade d’améliorer leur existence et leurs moyens de subsistance et de mieux faire face aux évolutions sur le marché ainsi qu’au changement climatique. Le standard remanié est le résultat d’un processus global, comprenant plus de 500 consultations dans des coopératives Fairtrade de 70 pays. Les négociants, les marques et d’autres groupes d’intérêts du monde entier y ont également participé.

Les principales modifications d’un coup d’œil

Protection de l’environnement 

Les exigences en matière de surveillance et de prévention de la déforestation ont été renforcées. Par ailleurs, des exigences supplémentaires ont été définies afin d’améliorer la fertilité des sols et de lutter contre le changement climatique.

Plus sur le développement durable chez Fairtrade

Des organisations démocratiques plus fortes

Pour s’assurer que les coopératives visant une certification Fairtrade puissent en profiter, le standard prévoit désormais que les requérants fournissent la preuve qu’ils sont des entreprises établies, qu’ils présentent un potentiel Fairtrade sur le marché, acheteurs intéressés compris, et qu’ils ont pris la décision de rejoindre l’organisation Fairtrade de façon démocratique. Une majorité plus élevée encore des membres de la coopérative doit désormais être constituée de petites exploitations familiales.

Plus sur les producteurs Fairtrade

Bonne direction et surveillance de l’entreprise 

Afin de soutenir une prise de décision éclairée quant à l’utilisation de la prime Fairtrade, le standard exige désormais que les coopératives réalisent une analyse des besoins peu après la certification. Sur la base des expériences réalisées par des coopératives ayant obtenu de bons résultats et de la stratégie « Living Income » de Fairtrade, d’autres directives pour l’utilisation de la prime Fairtrade ont été ajoutées. Les exigences supplémentaires en matière de contrôle et de surveillance pour les coopératives améliorent la transparence.

Plus sur la certification Fairtrade

Santé et sécurité 

Les exigences relatives à l’étiquetage et au stockage des pesticides et des produits chimiques dangereux ont été renforcées, afin de protéger la santé des producteurs et des salariés.

Plus sur l'utilisation de pesticides chez les producteurs Fairtrade

Égalité entre les sexes 

Les coopératives sont désormais encouragées à suivre une politique des genres et à prendre des mesures pour accroître la participation active et égalitaire des femmes dans l’organisation.

Plus sur l'égalité des sexes chez Fairtrade

Le nouveau standard SPO en détail

Retour